Justicars

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Ils sont la police ultime de la Camarilla, le bras armé du Cercle Intérieur...


Ces sept puissants vampires sont les juges nommés par le Cercle Intérieur pour être les yeux, les mains et parfois les poings de la Camarilla, Les justicars ont la seule autorité véritable à l’intérieur de la Camarilla et sur tous les vampires, à l’exception des membres du Cercle Intérieur. Ils disposent de la décision ultime en ce qui concerne les Traditions. Ce sont les justicars qui décident des châtiments pour ceux qui ont gravement violé les Traditions. Et ceux qui sont jugés par les justicars ne doivent s’attendre à aucune pitié.

Les justicars sont censés organiser des conclaves lorsqu’ils souhaitent rendre un jugement, mais cette obligation a disparu avec leur pouvoir grandissant. Les justicars ont le droit d’appeler un conclave à tout moment, que ce soit pour confirmer un jugement ou pour prendre une décision dont un justicar seul ne veut pas endosser la responsabilité.

Un justicar sert durant 13 ans, et ses décisions ne peuvent être remises en cause que par un autre justicar. Si les choses s’enveniment, un conclave peut être demandé par les parties ou par un autre justicar. Lorsque des justicars rivaux décident de se battre, peu de vampires sont à l’abri d’être utilisés ou abusés dans le combat qui s'ensuit.

De nombreux vampires, jeunes ou anciens, s’offusquent du pouvoir des justicars, et des abus qu’il entraîne. Toutefois, très peu imaginent s’en prendre ouvertement à eux, du fait de leur âge et de leur puissance. Une exception marquante a eu lieu en 1997, avec le meurtre par des inconnus du puissant justicar Nosferatu Petrodon. Quel mouvement du Jyhad se cache derrière ce meurtre? Ou s’agit-il du coup d’envoi d’une attaque en règle contre les Justicars.


Au nombre de sept - un par clan camariste -, ils sont nommés par le Cercle Intérieur pour une durée de treize ans. C’est généralement un candidat de compromis qui est choisi, ou un Vampire qui semble facilement manipulable, mais dans les faits, l’élu devient l’une des personnalités les plus puissantes de la secte, le bras séculier du Cercle Intérieur.

En effet, pendant son mandat, le Justicar a absolument tout pouvoir de Justice sur les Camaristes, et ce quel que soit leur position sociale. Nouveaux-nés, Ancillas, Primogènes ou Princes, tous respectent et craignent ses jugements. C’est pourquoi personne n’aime voir débarquer l’un de ces juges itinérants dans sa ville : il ne se déplace que si son aide est vraiment nécessaire, et à force d’enquêter et de fouiner partout, il finit généralement par trouver des secrets dont les dépositaires auraient préféré garder la primeur...

Enfin, pour les aider dans leur travail, ou tout simplement pour les représenter lorsqu’ils ne peuvent être présents personnellement, les Justicars peuvent nommer des Archontes, qui sont dépositaires de leur autorité.

Les sept Justicars actuels sont :

- Tegyrius : Assamite, 5ème. Sire inconnu. Etreint en -330.

- Jaroslav Pascek : Brujah, 7ème. Infant de Jann Berger. Etreint en 1371.

- Maris Streck : Malkavien, 8ème. Infante de Lutz von Hohenzollern. Etreint en 1762.

- Madame Guil : Toréador,6ème. Infante de Baron Philippe Vollgirre. Etreint en 1579.

- Anastasz Di Zagreb : Tremere, 9ème. Infant de Class Drescher. Etreint en 1867.

- Cock Robin : Nosfératu, 7ème. Infant de Alonso Cristo Petrodon de Seville. Etreint en 1757.

- Lucinde : Ventrue, 6ème. Infante de Severus. Etreint en 1656.

Il est à noter qu’avant 1998, il n’y avait pas de Justicar Assamite, mais un Justicar Gangrel. A l’époque, les Assamites n’avaient pas connu le schisme, et les Gangrels faisaient toujours partie de la Camarilla. Le Justicar était donc :

- Xaviar : Gangrel, 7ème. Infant de Rhune de Tintagel. Etreint en 1356.