Les Vampires de la Périphérie

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Introduction

Ce terme désigne les non-vivants qui ont été rejeté de la Cour ou s'en sont eux même exclus. Leur poids dans la politique parisienne est souvent dérisoire, quoique les généralités trop hâtives soient dangereuses en ce domaine.

Havres

Les havres de ces Vampires se trouvent souvent aux portes de Paris ou en proche banlieue et, même s'ils fréquentent les Anarchs, ne doivent pas être confondus avec eux.

La réalité

Cependant, le terme « périphérie » correspond bien davantage à une réalité sociologique que purement géographique, et beaucoup d'entre eux mènent en effet leurs affaires dans le Paris intra muros, dans les quartiers où les Bourgmestres et les Vampires de Cour veulent bien les laisser en paix.

En fait, tout dépend de quel clan ils sont issus : un certain nombre de Malkavians et la plupart des Nosferatus ont été mis au ban de la Cour, ce qui n'empêchera pas que l'on puisse les croiser ici où là dans le centre de Paris, où leur présence paraîtra normale (ce qui permettra à des anarchs de ces clans de passer plus facilement inaperçus).

Le fait d'être une personnalité connue du Louvre peut également jouer en la faveur du vampire, comme c'est le cas pour la plupart des Gangrels.

Mais pour d'autres, la non-vie dans le Paris intra muros, confronté au soupçon permanent d'appartenir aux Anarchs peut paraître plus difficile. Beaucoup de ceux-ci trouvent refuge sur le territoire de Satomé qui cherche à les protéger, utilisant ce moyen pour agrandir sa clique de partisans.

Les Vampires de la Périphérie chassent dans les rues, sur l'ensemble de la région parisienne. Pour eux, éviter le domaine d'un Bourgmestre intolérant est du même ordre qu'éviter une zone contrôlée par des Anarchs agressifs.

La cour et les vampires de la périphéries

Bien qu'entre la Cour et la périphérie les rapports soient cloisonnés, il existe de réels échanges, ne serait ce que par le biais d'un certain nombre de Vampires du Louvre qui ressentent parfois le besoin de s'isoler. Leurs pérégrinations nocturnes les amenant relativement souvent à rencontrer des Vampires de la Périphérie, même s'il est officiellement très mal vu de fréquenter ces derniers.