Satomé

De Paris by Night
Révision datée du 24 avril 2014 à 13:47 par Low (discussion | contributions) (Actif/Détruit/Disparu/Torpeur)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Satomé
Satomé.jpg
Sire Alfred de Villehaut
Clan Brujah
Génération 8
Statut Bourgmestre
Secrets C
Surnom aucun
Faiblesse N/A
Secte Camarilla
Nature Ange gardien
Attitude Architecte
Année d'étreinte 1777
Année de naissance 1758
Âge apparent 25

Vertus

Conscience 3
Maîtrise de soi 5
Courage 4
Humanité 8
Volonté 8
Disciplines

Discipline de clan Présence 5
Discipline de clan Célérité 3
Discipline de clan Puissance 3

Étreinte

Alfred de Villehaut, était un Brujah Idéaliste de la période des Lumières. Il avait un don remarquable pour s'attirer les haines les plus profondes des Ventrues de l'Ancien Régime. Alfred dû donc finalement se résoudre à fuir vers le comptoir du Sénégal, après avoir échappé à un assassinat, grâce au bon soin de son ingénieuse et enthousiaste goule, Emile. Sur place, il découvrit une culture qui l'émerveilla, parce qu'elle lui paraissait prometteuse, par rapport à ses aspirations de Brujah. Ses longs périples en Afrique, toujours accompagné d’Emile- sans lequel, d'ailleurs, il n'aurait pas longtemps survécu - l'amenèrent à s'amouracher d'une jeune esclave. En fait, il ne s'amouracha non pas d'une mais plutôt de dix ou peut être vingt. Car toutes, pour lui, au delà de leur beauté physique, étaient douées de la même grâce, de la même perception des choses. Seulement pressentant la Révolution Française, il savait qu'il n’aurait le temps d'assurer qu’à une seule Infante les prémisses de l'éducation Brujah idéaliste. Alfred choisit Satomé parce que c'était la première de ses compagnes.

Non-Vie

Satomé assimila rapidement les enseignements de son sire. À son arrivée dans le royaume de France, avec ses sœurs devenues goules, elle était parfaitement dévouée aux idéologies des Lumières de son maître. Elle participa à la Révolution au côté d'Alfred et d'Emile et fut accueillie à bras ouvert par le clan Brujah. Toutefois le Ventrue Pierre Emmanuel n'avait pas du tout oublié ses vieilles rancœurs contre le sire de Satomé. Alfred fut le premier d'une longue liste de Brujahs que Pierre Emmanuel passa par les armes. Mais Satomé survécut à la Révolution. Par la force des choses, la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, qu'Alfred avait largement inspiré avec les autres Brujahs, devint la raison d'être de Satomé. Elle dévoua dés lors sa non-vie à cette idéologie, persuadée qu'une force mystérieuse et universelle l'avait désignée pour cette tâche, parmi des milliers d'autres, de ses semblables humains. L'échec Brujah fut définitif avec l'arrivée au Pouvoir de Villon. Les survivants du clan, dont Satomé, passèrent alors ensemble le Serment du Roi Décapité, qui donna naissance à la Coterie du même nom. Par l'intermédiaire de celle-ci, Satomé participa avec les autres Brujahs aux différentes révolutions du 19e siècle, jusqu'à ce que chacun des membres de la Coterie fussent lassés par ces perpétuels bains de sang qui ne parvenaient jamais à la conquête du Pouvoir.

Satomé, alors, disposée d'une clientèle de Brujahs Iconoclastes et d'humains conséquentes, qui, durant le 20e siècle continua de s'agrandir. Elle prit toujours partie pour les minorités et contre les oppressions, comptant patiemment les morts et les injustices et se satisfaisant d'une victoire pour mille défaites. Ce comportement lui a forgé une détermination sans faille et une sagesse appréciée, parmi les Vampires, bien au-delà de son propre clan.

Faisant prévaloir, depuis le début du siècle, la diplomatie, dans ses différents agissements, sur l’action violente, elle finit naturellement par s'affirmer à la Cour, contre laquelle pourtant, elle avait toujours œuvré. En une dizaine d'années, les Toréadors comprirent quel danger elle représentait pour eux, en réunissant tranquillement derrière elle, Brujahs et Vampires de la périphérie. Ils eurent alors, en 1972, l'idée géniale d'en faire la Bourgmestre des 12e, 13e et 20e arrondissements. Dès lors, ses relations avec les Anarchs, à qui elle dut s’opposer, se dégradèrent rapidement. Elle conserve à l’heure actuelle un réseau de relations important parmi les Vampires, mais cependant sans rapport avec l’étendue de l’influence qu’elle canalisait dans les années soixante-dix. Elle conserve toujours un noyau de partisans Brujahs iconoclastes dévoués, qui cherchent à unir, sans grand succès, les factions antagonistes de la région parisienne. À part cela, elle entretient des relations amicales avec un certain nombre de Vampires d’autres clans, sur le mode d’échanges de services divers, sur lesquels elle espère pouvoir compter le jour où soufflera à nouveau le vent de la révolte. Ces Vampires sont en particulier des Nosferatus, des Gangrels (tous la connaissent) et des Malkavians. Ceux en fait qu’on trouve en marge de la Cour.

Sur le plan humain, elle a délégué à ses goules (six de ses consœurs africaine ont survécu ainsi qu’Emile) le contrôle officieux d’un grand nombre d’associations de quartier à Paris et en région parisienne. Celles-ci convergent vers un but commun qui est de solidariser entre eux les groupes sociaux économiques les plus précaires. Elle dépense beaucoup d’énergie pour conserver son poste de Bourgmestre, parce que c’est la meilleure manière de garder ses marques à la Cour. Les salons sont pour elle, peuplés d’ennemis spirituels qu’elle éradiquerait sans haine mais sans non plus aucune pitié (il s’agit juste, à ses yeux, d’une nécessité en égard à ses aspirations). La fréquentation de la Cour, donc, pour Satomé, n’est vraiment pas un plaisir, mais cela lui permet de mieux appréhender les mécanismes politiques. De plus, elle est relativement intriguée par la vague post-moderne des Toréadors et cherche à contracter une alliance avec eux. Enfin et surtout, la Cour lui a permit de comprendre l’empreinte des Nosferatus, qui y sont quasiment invisibles et pourtant omniprésents dans les affaires politiques. Pour elle, un certain nombre de clés sont entre les mains du Primogène Nosferatu, personnage qui a toujours aiguisé sa curiosité.

Caractéristiques

  • Clan : Brujah
  • Sire : Alfred de Villehaut
  • Nature : Ange gardien
  • Attitude : architecte
  • Génération : 8e
  • Étreinte : 1777 (né en 1758)
  • Age Apparent : 25 ans
  • Physique : Force 2, Dextérité 4, Endurance 2
  • Social : Charisme 5, Manipulation 4, Apparence 4
  • Mental : Perception 4, Intelligence 4, Astuce 5
  • Talents : Empathie 5, Sports 3, Esquive 3, Bagarre 3, Connaiss. Rue 3
  • Compétences : Animaux 1, Etiquette 2, Furtivité 4, Survie 3
  • Connaissances : Politique 3, Médecine 1, Finances 2, Linguistiques 2, Science 1
  • Disciplines : Présence 5, Célérité 3, Puissance 3, Augure 3, Protéisme 2
  • Historique : Alliés 4, Contacts 5, Troupeau 3, influence 3, Ressources 2, Servants 5, Statut 1
  • Vertus : Conscience 3, Maîtrise de soi 5, Courage 4
  • Humanité : 8
  • Volonté : 8

Note

Ses goules sont sa véritable famille et elle se considère comme leur égale. Elle a vu suffisamment de ses sœurs mourir dans des conflits vampiriques et si l’une des survivantes actuelle devait disparaître, son équilibre mental pourrait être balayé par la Frénésie. Elle se nourrit sur ceux qui sont exclus de la société et en subissent les travers, pensant que leurs fluides vitaux inspirent son éternelle lutte.

Image

Une femme noire, belle, de petite taille, à l’âge oscillant entre ses larges sourires qui lui donnent une allure de gamine et ses expressions graves qui en font une centenaire. Son attitude vestimentaire varie selon les nuits, souvent habillée avec des coiffes et des robes africaines, parfois en jeune parisienne branchée ou en simple robe noire de deuil lorsqu’un nouveau massacre a lieu en Afrique.

Conseil d’interprétation

Quoiqu’il se passe, vous arborez de larges sourires accompagnés de lents mouvements de tête, qui ponctuent vos discussions. Vous êtes toujours très calme, même face à vos ennemis (la plupart des Vampires de Cour), cas dans lequel vos sourires laissent place à une expression grave et sévère.

Havre

Un immeuble désaffecté du vingtième, proche de Belleville, qui n’a pas encore été démoli par les promoteurs immobiliers qui sévissent dans le quartier. Il lui arrive aussi de partager un des nombreux havre de l’ancien Primogène Gangrel, Génaht, l’amant de certaines de ses nuits.

Secrets

C

Influences

Par les impulsions qu’elle donne au travers du tissu associatif, elle dispose de larges influences sur la population humaine, surtout les pauvres et les exclus. Cependant elle agit surtout dans leurs intérêts et non dans le sien, ce qui réduit considérablement son pouvoir dans les luttes politiques vampiriques.

Intérêts actuels

L’Afrique, toujours, qui la préoccupe par son histoire mouvementée mais pour laquelle elle ne peut pas faire grand chose. Sur Paris, elle désire faire de Génaht le porte-parole de tous ceux qui sont en marge de la Cour. Elle essaye d’autre part de convaincre le Primogène Nosferatu du bien fondée de sa cause, mais en vain.

Satomé en jeu

La biographie que je donne ici est ce qu'un vampire peut apprendre. Ceux qui lisent les deux noteront de subtiles différences. Cette version n'est pas la vérité complète, c'est celle que des joueurs peuvent dénicher à droite et à gauche.

Satomé a été étreinte avant la Révolution française en Afrique, et est revenu en France peu avant ces évènements. Son sire y est mort, tué par De Pompignan. Depuis, elle est de toutes les luttes et, après de nombreux autres, elle est devenue une leader de son clan et des vampires révoltés dans les années 50 – 60. Elle n'a pas participée aux mouvements de mai 68, et a récolté la charge de bourgmestre des Tours peu après. De ses origines africaines, elle a ramené ses sœurs humaines, en goule, et de son sire, elle a toujours la goule, son fidèle Émile. Tous l'aident considérablement à tenir sa cour et à œuvrer pour les exclus et les démunis dans les quartiers dont elle a la charge. Lorsqu'elle a hérité de la charge de bourgmestre, elle s'est retrouvée devant un endroit trop vaste et trop chaotique pour être repris en main comme ça. Elle a donc laissé des zones d'influence à d'autres personnes. Le Producteur dirige donc les Frigos. Éris a pu constituer une enclave libre sur la butte aux cailles. Jusqu'à la sortie du clan Gangrel de la Camarilla, la totalité du 12ème était surveillée par Ghénat. Il est parti en 2000, et c'est Tardieu, personne ne sait pourquoi, qui en a hérité. Les zones restantes sont plus ou moins contrôlées par Satomé et ses lieutenants.

Statut : Satomé est dans une situation ambivalente. Elle n'a aucune influence en dehors de chez elle et la plupart des vampires courtisans regardent sa cour avec mépris. Aucun ne risquerait sa réputation à aller ouvertement là bas. Toutefois, son influence auprès de tout ceux qui pourraient représenter une force de frappe intéressante la rendent incontournable quand un vampire "de la haute" à besoin d'hommes de main que personne ne connaît. On voit donc régulièrement des personnages masqués ou très discrets venir, souvent par l'intermédiaire de Tardieu ou d'un vrai Brujah de cour comme Delôrme, pour "discuter avec des vampires intéressants". Personne n'est dupe, mais cela permet à Satomé d'imposer certaines choses à des personnes que peu auraient imaginés frayant avec ces gens là.

Influence : Satomé soutient beaucoup d'associations caritatives et d'aides aux nécessiteux les plus variées. Malheureusement, elle les aide réellement, ce qui limite fortement l'influence qu'elle pourrait avoir si elle se servait d'eux. Toutefois, elle a ainsi un réseau d'informateurs, là aussi largement sous exploité, qui rivalise dans certains domaines avec ceux des Nosfératus.

Activités : Elle est avant tout une vampire de débats et de terrain. Elle va fréquemment résoudre des problèmes elle-même, et s'implique dans tous les tracas des vampires de son bourg. Depuis trente ans, elle tente de reprendre pied dans la mouvance Anarch, et ses réunions répétées portent lentement leurs fruits. --Zoorin 26 jun 2006 à 10:41 (CEST)