Paris clans

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les Clans représentés sur Paris

modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce


Camarilla et Sabbat

Officiellement, aucun sabbatique n'existe sur le territoire parisien, thèse qui est grandement défendue par la mentalité des Vampires de la capitale dont beaucoup ont élevé la mauvaise foi au rang d'art. En effet, aucun sabbatique n'existant sur la capitale, toute personne essayant de répandre la terreur ou de faire de la propagande pour la main noire ne peut être qu'un Camariste renégat, ou au pire un Anarch, et sera donc traité comme tel.

Les membres des Clans Lassombras et Tzimisce ne peuvent donc être que des anti-tribus !

Parfois quelques scouts se promènent néanmoins sur Paris : plus d'infos sur ce sabbat parisien.

Les lignées

En raison de l'ancienneté de Paris et de son rôle de place forte vampirique à travers les siècles, la ville à vue passer toutes sortes de non-morts parmi les plus rares. Ces derniers ont cependant tendance à ne rester que peu de temps dans la ville lumière. En effet, si la politique du « tous camaristes » permet à ces Vampires d'éviter la plupart du temps les persécutions, le climat intensément politique et social de Paris a tendance à n'être pas à la convenance de la majorité des sous-clans.

L'inconnu

S'il est plus que probable que Paris dispose d'un moniteur, celui-ci a su se montrer d'une remarquable discrétion jusqu'ici et n'a jamais fait l'objet d'observation, même de la part de vampires aussi puissants que Villon. Comme toujours la secte reste mystérieuse, même pour les Européens (qui pourtant coexistent avec elle depuis bien longtemps).

Les Anarchs

Le paysage urbain permet aux anarchs d'être nombreux et relativement puissants.

Les clans disparus

La plupart des vrais anciens Parisiens ont connu les clans et lignées aujourd'hui disparus. Pour la plupart cela n'a aucune sorte d'importance mais certains vampires ont cependant encore des ressentiments envers les clans usurpateurs. Le Primogène Ventrue, qui n'a jamais renié la foi catholique, garde ainsi une certaine rancœur envers les Giovannis, les Cappadociens lui semblant être un clan qui aurait rejoint ses idéaux s'ils avaient survécus (au contraire de ce misérable clan de nécromants faisant des affaires avec ces impudents de nouveaux Ventrue).