D.J Wildblood

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
D.J Wildblood
D.J Wildblood.jpg
Sire Armand Godard des Marais
Clan Toréador
Génération 8
Statut 3
Secrets C
Surnom aucun
Faiblesse N/A
Secte Camarilla
Nature Survivante
Attitude Médiatrice
Année d'étreinte 1982
Année de naissance 1958
Âge apparent La vingtaine

Vertus

Conscience 4
Maîtrise de soi 3
Courage 3
Humanité 7
Volonté 9
Disciplines

Discipline de clan Présence 2
Discipline de clan Augure 2
Discipline de clan Célérité 1

Vie mortelle

Le cas de Lucille André est tristement représentatif d’un des aspects les plus sombres de la vie parisienne, "louée" dès l’âge de 6 ans par ses parents à divers réseaux pédophiles, elle vécut plus d’horreurs en sept ans que beaucoup de gens n’en subissent toute leur vie. Lorsque la police, lors d’une des premières opérations contre ces types de crimes l’arracha des mains du sénateur à qui elle avait été vendue (le suicide inexpliqué du notable fit grand bruit à l’époque) le mal était déjà fait, Lucille souffrait d’un retrait émotionnel total. Si les années suivantes virent la jeune métis rattraper à une vitesse fulgurante son retard scolaire, l’incapacité à communiquer ses sentiments continuait et plaçait une barrière entre elle et les autres dont Lucille était la première à souffrir. Rien ne semblait pouvoir en venir à bout et l’adolescente, en pleine dépression, se réfugia dans les milieux alternatifs, traînant sa déprime de bars en salles de concerts jusqu’au moment où le hasard l’amena dans une des premières soirées de musique analogique de la capitale. Le coup de foudre fut immédiat et dès le lendemain elle dépensait toutes ses économies dans une table de mixage. Elle maîtrisa très rapidement le matériel et commença à jouer dans différents sound system. Par le biais de sa musique, elle exprimait ses émotions et s’ouvrait au monde, la psychothérapie de Lucille (désormais DJ wildgirl) fut digitale.

Étreinte

Un soir où elle venait de se produire, elle fut accostée dans la rue par un homme d’une quarantaine d’années qui, après lui avoir exprimer combien il admirait son travail, commença avec elle une discussion sur l’impact des nouvelles musiques, démontrant de sa part une érudition qu’elle ne s’attendait pas à trouver chez un homme de son âge. Intriguée, elle accepta un rendez-vous de sa part et le duo commença à se voir de façon régulière sous le prétexte de parler de musicologie. Lucille était désormais courtisée par Armand Godard des Marais, Toréador et Bourgmestre de la Cour de son état, considéré comme un des Vampires les plus populaire et respecté à avoir jamais foulé le sol de la capitale. Celui-ci ne mit que très peu de temps à informer la musicienne de sa condition, et à lui proposer de le rejoindre dans la non-vie. Passé le choc initial, la jeune femme n’ayant rien la rattachant à l’existence mortelle, accepta et devint et l’Infant et la maîtresse de l’Ancien Toréador.

Non Vie

Lucille commençait donc à trouver un équilibre (même si elle n’est toujours pas à l’aise avec l’idée de boire du sang et préfère se nourrir sur des animaux) lorsque la tragédie survint. Un beau jour, la goule préférée d’Armand saisi semble-t-il d’une crise de jalousie à son égard, pieuta l’Ancien Toréador, et lui fit goûter la lumière du jour avant de se suicider. Le choc laissa la Néonate catatonique pendant plusieurs nuits, jusqu’au moment où Villon sollicita sa présence lors de l’investiture du nouveau Bourgmestre de la Cour. Là, il expliqua devant un parterre de Vampires abasourdis qu’il nommait en mémoire de son vieil ami disparu sa Néonate à la tête du bourg. Après que la majorité des Toréadors classiques (qui espéraient bien évidemment récupérer le titre pour l'un des leur) aient protesté, le Prince investit Lucille dans ses fonctions et partit vaquer à ses occupations laissant la pauvre Néonate avec le cadeau le plus empoisonné de Paris (qui pourtant en regorge). A la surprise de tous, y compris d’elle-même, Dj Wildblood c’est cependant jusqu’alors bien débrouillée dans la gestion du domaine. Son tempérament calme et sa faculté d’écoute lui ont même gagné quelques Vampires alliés à sa cause, et intéressés dans sa survie qui, il est vrai, semble bien compromise.

Caractéristiques

Image

Une jeune fille métisse, paraissant plus jeune que son âge et portant une multitude de Piercings et tatouages. Elle porte des Dreads locks et s'habille la plupart du temps de façons Street Wear, faisant cependant des efforts lorsqu'elle se rend à la Cour.

Interprétation

Ne parlez pas tant que personne ne vous demande activement votre avis, et dans ce cas répondez, avec une voix à peine plus haute qu'un murmure, d'une manière cynique. Vous êtes la plupart du temps légèrement en retrait de la foule, en position d'observatrice.

Havre

L'hôtel particulier de son ancien sire, reconverti en studio d'enregistrement, dans le marais.

Secrets

C

Influence

Désignée de manière politique par Villon au statut de Bourgmestre afin d'empêcher l'accession aux Ventrues (et aux Toréadors Classiques) à cette fonction, Wild Blood a étonné la communauté vampirique en s'adaptant avec une aisance remarquable au poste. Certains commencent même à la considérer réellement comme le Bourgmestre du Marais. De plus, sa façon de traiter les problèmes par la dédramatisation et son tempérament calme lui ont permis de se retrouver avec une Coterie d'alliés, dont la plupart ne sont même pas en contact entre eux, qui veille à empêcher la mort plus que prévisible de la Néonate dans les mois à venir.

Le Bourgmestre est également une figure relativement connue du milieu Techno parisien et commence à y étendre son influence.

Intérêts Actuels

D'abord garder sa non-vie. Par ailleurs, alors que le poste lui semblait plus que désagréable de prime abord, l'idée de pouvoir faire bouger le milieu parisien la séduit de plus en plus.