Isabelle des Termes

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Isabelle des Termes
Isabelle des Termes.jpg
Sire François Villon
Clan Toréador
Génération 6
Statut 4
Secrets C
Surnom Isa
Faiblesse N/A
Secte Camarilla
Nature Idéaliste
Attitude Séductrice
Année d'étreinte 1600
Année de naissance 1574
Âge apparent la trentaine

Vertus

Conscience 3
Maîtrise de soi 5
Courage 2
Humanité 6
Volonté 6
Disciplines

Discipline de clan Présence 6
Discipline de clan Célérité 4
Discipline de clan Domination 4


Vie mortelle

Elle était une courtisane de la Renaissance à la beauté exceptionnelle. Dans l’ombre des grands, elle avait acquis une grande habileté pour les intrigues de cour. Ceci lui permit de se hisser dans la hiérarchie sociale et de tenir sa place face à de nombreuses autres concurrentes.

Étreinte

Fille de la Renaissance, elle nourrissait un certain engouement pour la splendeur des arts nouveaux, ce qui, associé à sa beauté et ses aptitudes relationnelles, séduisit Villon. En tant qu’humaine, Isabelle fut une de ses grandes passions crépusculaires qui lui fit presque oublier sa non-humanité.

Vie

Mais l’Etreinte changea cet aspect de leur relation, sans doute parce que Villon fut trop empressé de faire d’Isabelle un instrument à son service. S’adaptant parfaitement à la Cour, elle excella dans les intrigues vampiriques, manœuvrant contre les Toréadors concurrents de son ancien amant. Au cours des siècles, elle tailla ainsi sa place de Harpie, agissant toujours dans le sens de Villon. D’abord elle le fit pour lui, puis parce que cela devint une nécessité pour survivre et conserver sa place. Sa sensibilité artistique critique se développa ainsi au contact des Toréadors, conditionnée par la volonté d’Isabelle de devenir en la matière une autorité au sein du clan.

Elle devint, ainsi, exactement ce que désirait Villon, jusqu’à se hisser au rang de Primogène Toréador au cours du 20e siècle. À l’heure actuelle, elle reste un fidèle lieutenant du Prince, menant les affaires du clan comme il lui plaît. Elle sait composer, quand il faut, entre les différentes factions afin de désamorcer les velléités contestatrices. Isabelle reste pour Villon un outil politique d’autant plus efficace qu’il lui a imposé un lien de sang à la veille de la Révolution française. À jamais elle nourrira donc une profonde passion à l’égard du Prince, liée à la nostalgie du temps où elle était humaine. Mais ce sentiment, amplifié par le lien, l’amène sur le sentier de la jalousie et de la haine, car Villon, indifférent à son charme, la traite comme un simple serviteur.

Cette situation est d’autant plus difficile à supporter qu’en société, le Prince, pour conserver les apparences (dû au statut de Primogène d’Isabelle), fait preuve d’une grande courtoisie à son égard. Les Toréadors pensent ainsi qu’elle a un poids politique affranchi de la volonté du Prince, alors qu’en privé, il se contente de lui dicter froidement ses ordres.

De cette manière, Isabelle, à la Cour, joue le rôle que Villon lui a imposé, animé d’un comportement artificiel qui masque sa profonde mélancolie. En privée, elle s’y abandonne complètement, canalisant son humeur par la pratique de la sculpture et de la peinture. Son œuvre, violente et prolifique, dénote un réel talent artistique. Si un membre de la Cour venait à pénétrer dans l’atelier secret d’Isabelle, il comprendrait sans doute la nature de la relation qui s’est tissée entre le Prince et la Primogène Toréador.

Quant à elle, sa passion pourrait l’amener à monter bien des complots contre le Prince qu’elle n’aurait jamais la volonté de mettre en pratique.

Mais par une telle position, ne pourrait-elle pas être victime d’un manipulateur averti ?

Caractéristique

Notes

Rares sont les Toréadors qui peuvent objectivement la haïr, car elle fait beaucoup pour que chacun puisse présenter ses performances artistiques à la Cour. Les expériences post surréalistes de son salon, le Ludwig Tombal, sont de plus, très appréciées des Toréadors modernes. Ce salon est une des rares activités de Cour qui enthousiasme encore Isa.

Image

Une femme très belle aux toilettes somptueuses et raffinées en société, l’exact inverse lorsqu’elle est seule (mais jamais personne n’a l’occasion de la voir ainsi).

Conseil d’interprétation

Vous arborez des sourires sensuels et langoureux, très attentive à votre entourage, comme si vous existiez uniquement pour le servir. Vos exclamations et vos remarques sont si éminemment mondaines, que derrière votre fond de teint on pourrait penser qu’il y a juste un grand vide.

Havre

Un somptueux hôtel particulier dans l’île de la Cité. Les réceptions privées de son salon dérangent la quiétude des Gargouilles, voisins d’Isa.

Secrets

C

Influences

Sept goules d’Isabelle sont des hauts fonctionnaires qui lui permettent d’avoir un ascendant conséquent sur les services publics. Elle reste d’autre part une autorité de référence à la Cour et parmi de nombreux Toréadors. Mais en tant que lieutenant du Prince, elle utilise uniquement ses influences pour le servir.

Préoccupations Actuelles

Relativement utopique, dans la mesure où elle n’aspire qu’à faire souffrir Villon autant qu’elle.