Pack

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La Situation

À première vue Paris semble n’avoir que très peu à craindre du Sabbat. Ses nombreux vampires puissants, sa position géographique unique (au cœur d’un des seuls pays exclusivement Camariste), sa force de frappe impressionnante et son refus même de considérer qu’un sabbatique puisse s’introduire en ses murs devrait lui assurer une relative impunité face a ses ennemis, et dans bien des cas il est vrai qu’un Vampire parisien moyen a bien plus à craindre de ses voisins que d’une hypothétique meute sabbatique. Cependant, chaque trouble ayant secoué les Cainites de Paris, de la révolution à la seconde guerre mondiale, bénéficia d’une participation Sabbatique. Et si aucun trouble n’a jamais réellement été fomenté par la secte, elle fut toujours présente pour jeter de l'huile sur le feu.

Cependant depuis la fin de la seconde guerre mondiale aucune présence notable ne fut à signaler à Paris. Bien sur Monçada continuait d’envoyer quelques scouts, plus par habitude que par souci d’efficacité, mais la plupart étaient des nuisibles dont il désirait se débarrasser. Et si quelques meutes nomades se retrouvaient régulièrement détruites par les Archontes ou les Gargouilles, c’était le plus souvent de jeunes packs d’illuminés croyant que les Camaristes ne faisaient pas le poids face au glorieux Sabbat. La Situation fut d’ailleurs brillamment résumée par le Cardinal lors d’une réunion secrète de plusieurs membres influents de la secte: « en dévouant des ressources à la prise d’une ville aussi bien défendue que Paris, nous nous privons par là même d’éléments qui pourraient faire pencher la balance en notre faveur dans des villes où nous possédons une assise bien plus grande. Occupons-nous déjà du nouveau monde, lorsque nous l’aurons conquis, alors nous pourrons nous tourner vers les répugnants Toréadors qui stagnent dans leurs vieilles villes ».

La formation du Pack

Si les paroles de Monçada n’étaient pas dénuées de sens, et d’ailleurs convainquirent la majorité de l'assemblée, elle laissèrent Alfred Benezri (leader des Sepherds, un des packs les plus estimé du Sabbat, et diacre de Montréal) dubitatif. Effectivement certaines villes américaines représentaient des proies bien plus faciles. Mais, comme New York l’avait démontré, en conquérir une ne faisait nullement tomber les autres. Alors que la France dépendait en grande partie de Paris pour son administration aussi bien humaine que Caïnite. Prendre la ville lumière impliquait une prise de la France extrêmement facile et son statut de plaque tournante de la camarilla européenne donnerait certainement un avantage décisif au Sabbat pour la conquête du continent. Benezri décida donc de passer outre les souhaits de Monçada et décida d’envoyer un pack « expérimental » à Paris. Ce dernier serait crée pour l’occasion et aurait pour but de s’infiltrer le plus profondément dans la structure du pouvoir parisien. Ralliant à lui les autres diacres de Montréal et faisant jouer une ancienne dette auprès de l’archidiacre (du moins c’est ce qui fut raconté, en réalité Benezri signifia simplement à Valez qu’elle risquait une encore plus grande impopularité si elle n’approuvait pas le projet) le Pander commença à chercher des volontaires suivant des critères bien précis:

  • Il souhaitait des Cainites d’obédience Status quo voire ultra-conservateurs afin d’être sur de leur obéissance.
  • Tous devaient être sur la voie de l’humanité et ne pas avoir commis la diablerie afin d’éviter les risques de se faire démasquer.
  • Chacun devait être extrêmement capable, Benezri ne souhaitant engager que l’élite.
  • Tous devaient adhérer pleinement au Sabbat et être capables de travailler en équipe. Le Vinculumm serait effectivement impossible en territoire ennemi et toute défection à la Camarilla étant tout bonnement inenvisageable.

Le Pack

Le Sepherd mis trois ans à réunir son pack, mais fut fort fier du résultat. Il était composé de :

  • Salvatore, un Tzimisce virtuose de la vicissitude et puissant thaumaturge qui offrait de plus l’avantage de ressembler à tout sauf à un Démon.
  • Raphael Musil, un Brujah antitribu possédant des liens forts étroits avec les Lasombras et dont la réputation de manipulateur sans scrupules faisait pâlir d’envie ces derniers.
  • Marie Gabriel De Briare un Ventrue antitribu ayant grandi à Paris et étudiant dans la voie de la rédemption nocturne.
  • Critter un City Gangrel Antitribu plus animal que vampire qui servirait d’assassin au pack si le besoin s'en faisait sentir.

Benezri fournit a ses pupilles l’intégrale des rapports émis par les scouts en un demi-siècle d’espionnage. Ils étudièrent également la géographie parisienne ainsi que les us et coutumes des Caïnites de la Capitale. Lorsque tout fut fini, ils connaissaient mieux Paris qu’un grand nombre de vampire y résidant.

Par mesure de sécurité, chacun se vit également formé en Auspex et Célérité, puis ils furent envoyés sur Paris avec comme seuls mots d’ordres l’infiltration et le renseignement.

Arrivée sur Paris

  • Raphaël Musil Arriva en 1994, amenant avec lui Critter qui fut lâché dans la nature. Il se présenta comme Brujah idéaliste de San Francisco venant à Paris pour être « au source des origines de la contestation » (ce qui plût beaucoup aux Anciens Brujah dont la modestie n’est pas la caractéristique première). Il se présenta au Prince et intégra le Salon des du Terdy en un temps record.
  • En 1997, Marie Gabriel se présenta directement à Pierre Emmanuel de Pompignan avant même de se présenter au Prince. Il se définit comme « le fils d’une famille dont les penchants pour une certaine rigueur morale leur avait valut l’exil au Québec après la seconde guerre mondiale » et fut immédiatement adopté par le vieux Ventrue. Il rejoignit le salon des Du Terdy sous prétexte de surveiller les actions des sbires de Villon.
  • En 1999 Salvatore arriva en ce faisant passer pour un ventrue colonialiste féru d’art et de culture et ne rencontra pas de problème à s’intégrer à la vie de la cour (il intégra évidemment le salon du Terdy ce qui permet au pack de ce réunir sans éveiller les soupçons).

La Situation Actuelle

Le Pack est désormais en place, et s’il se contente pour le moment d’infiltrer un peu plus chaque jour la société parisienne, il n’attend qu’un ordre de Benezri pour montrer à ces Parisiens ce dont est réellement capable le Sabbat.

Projets

Si jamais l’ordre venait de déstabiliser Paris, voilà les 1ères actions que le Pack entreprendrait. Ceci est une ébauche de plan et le Pack le remet souvent à jour, mais dans l’hypothèse d’une demande d’intervention rapide, voici quel serait le modus opérandi.

  1. Musil commencerait par utiliser Critter pour éradiquer tout les bourgmestres de faible puissance (Mézaud, Mercon, Wildblood, Longand, du Terdy) de préférence pendant la même nuit (un exploit dont est capable le Gangrel). La vague de panique et d’intrigues devant en résulter servant à masquer les autres actions du Pack.
  2. Marie Gabriel compte exacerber les tensions entres Villon et de Pompignan, organisant la prise d’assaut du bourg des du Terdy par les jeunes partisans du Lys. Cet acte devant précipiter encore plus la ville dans les chaos.
  3. Salvatore pendant ce temps s’occupera de la création de plusieurs Vozdhs en plein Versailles. Ces derniers seront stockés dans sa propriété en attendant leur utilisation.
  4. Raphaël compte utiliser ses contacts Brujah (dont plusieurs lui sont déjà lié par le sang) afin d’exciter les anarchs de la périphérie, leur proposant d’envahir plusieurs bourgs (dont le carrefour ne devant pas posséder de Bourgmestre a ce moment là).
  5. La touche finale et hautement improbable, mais que Marie Gabriel estime possible, serait de convertir Pierre Emmanuel au Sabbat. Cela peut sembler hautement fantaisiste mais certains détails démontrent qu’il y a une chance (aussi infime soit-elle) que cela fonctionne:
  • De Pompignan Vient d’un temps où la Camarilla n’existait pas, il n’y est attaché que par le lien de son clan, Clan dont il est de plus en plus déçu. Si Marie Gabriel réussi a lui prouver que les Antitribus Ventrues partagent ses vues sur la décadence du Clan, et que par ailleurs ils sont bien plus représentatifs de l’idéal de vieille chevalerie que soutient le Primogène, il gagnera déjà une oreille attentive (dans l’hypothèse que Pompignan ne le tue pas dès qu’il lui aura dit qu’il est membre du sabbat).
  • Si ensuite il lui parle de la mystique Sabbatique (en insistant plus sur la voie de l’accord honorable et celui de la rédemption nocturne que sur la voie de Catharie) alors il l’intéressera peut-être…
  • Et s'il le convainc qu’au lieu d’être prince il pourrait être archidiacre alors il se pourrait que le Lys passe au sabbat et attaque le Louvre épaulé par les Vozdhs de Salvatore et des vagues de sabbatiques arrivant d’Italie et même peut-être d’Espagne si Monçada l’accepte.

Avec des Si on met traditionnellement Paris en bouteille… Mais la perspective est intéressante…