Salvatore

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Salvatore
Salvatore.jpg
Sire Micah hossa
Clan Ventrue (Tzimisce)
Génération 9
Statut 2
Secrets C
Surnom
Faiblesse
Secte Sabbat
Nature monstre
Attitude Bon Vivant
Année d'étreinte 1925
Année de naissance 1869
Âge apparent 50

Vertus

Conscience 1
Maîtrise de soi 4
Courage 2
Humanité 2
Volonté 4
Disciplines

Discipline de clan Vissicitude 5
Discipline de clan Présence 3
Discipline de clan Augure 3

Caractéristiques

Image

l’archétype du vieil oncle bedonnant. Salvatore est toujours habillé d’un vieux complet en tweed, de mocassins confortables et d’un vieux chapeau de chasseur. Son teint basané et sa barbe noire abondamment fournie achève d’en faire un personnage tout droit sorti d’un film de Fellini. Il se déplace terriblement péniblement à l’aide d’une béquille et est la plupart du temps aperçu mâchouillant une pipe qu’il a énormément de mal à garder allumée.

Notes

Salvatore n’a évidemment 1 en dextérité uniquement afin d’atténuer les soupçons qu’il pourrait éveiller. En réalité sa connaissance sans faille de l’anatomie (et de la vicissitude) lui permet de simuler la sclérose à merveille. Même un médecin éclairé ne pourra contredire son histoire de vampire malchanceux n’ayant pas retrouvé la force de sa jeunesse après l’étreinte (simulant ainsi le défaut claudication). Si l’appartement dans le 14ème servant de façade à Salvatore est dénué de tout ‘exotisme’, la demeure que le tzimisce possède à Versailles, au beau milieu des terres de De Pompignan, grouille quant à elle littéralement d’expérimentations plus ou moins réussies.

Salvatore est un des Démons les plus doués en vicissitude en activité. Ceci n’est nullement dû à sa puissance, mais à sa finesse. En effet là où la plupart de ses congénères se contentent de bases plus que succinctes en anatomie, l’italien est un neurologue et un endocrinologue de génie. Il peut littéralement effacer toute capacité au langage ou à la mémoire chez un humain sans que quasiment personne ne suspecte autre chose qu’une rupture d’anévrisme (cela demande cependant que Salvatore enlève provisoirement la calotte crânienne d’un sujet la plupart du temps guère enthousiaste). Et si chez un vampire les risques sont légèrement moindres, plus d’un camariste s’est cependant retrouvé avec un cœur éjectable ou une veine majeure sortant par l’orteil. Lors d’un combat devant témoin, le tzimisce se laissera rouer de coups voire mettre en torpeur plutôt que de perdre sa couverture. Cependant, Salvatore est le membre le moins courageux du pack et la perspective de la mort finale devrait réussir à lui faire lâcher quelque infos (majoritairement de la désinformation combinée à quelques proies faciles, comme les scouts, pour rendre tout cela crédible). Sa plus grosse faiblesse est la quantité énorme d’humains qu’il achète à Edouard Luga (environ trente par mois). Ce dernier est intrigué par le ‘Ventrue’ et se demande ce qu’il peut bien faire de toute cette viande. Si jamais le Séthite était un jour découvert, c’est la seconde information qui lui viendrait à l’esprit afin de marchander sa vie. La première, les chasses à cours de De Pompignan, ne sera livré qu’à des partisans du prince (ce qui rend les partisans de l’ancien ventrue plus susceptibles de recueillir l’information). C’est un des plus gros risques pour le pack de se faire découvrir.

Salvatore simule le défaut du clan Ventrue en ne se nourrissant que sur de jolies jeunes femmes. L’italien n’a pu s’empêcher d’expliquer à La Rose qu’il avait entendu dire qu’un vampire transsexuel de Montréal (qu’il connaît bien, ils sont du même sire) partageait le même nom qu’elle ce qui l'a enragée au delà de tout. La honte a empêché la Malkavianne de répéter l’information qui, aux mains d’un vampire plus sain d’esprit, pourrait éveiller les soupçons sur Salvatore. Le tzimisce a appris la thaumaturgie ‘sabbatique’ de Tremere Antitribu bien avant leur disparition. Il a bien souvent entendu parler de la magie Koldunique mais n'a jamais trouvé de mentor dans cette discipline. Lorsque Paris sera tombée, raisonne-t-il, ce ne devrait plus être un problème. La terre nécessaire au repos du tzimisce fut amenée dans la propriété de Versailles sous prétexte de travaux de remblaiement (ce qui doit lui faire quelques 5 bonnes tonnes de terre natale en cas de besoin) et à son appartement sous forme de plantes en pot transvasées ensuite dans sa serre privée (Salvatore s’entiche d’être un botanicien accompli). Salvatore ne repose donc jamais dans sa chambre, mais au milieu de ses plantes vertes. Salvatore disposait auparavant du mérite : clan ami Tremere Antitribu, chose qui ne lui set plus à grand chose en ce moment.

Conseil d’interprétation

Vous êtes jovial et bon vivant et disposé d’un réel amour des sciences que vous adorez partager. Parlez avec un fort accent italien de botanique, d’art ou encore de vins et faites la cour à toute vampiresse ayant 3 ou plus en apparence (baise main, compliments abracadabrants, etc.). Ce que personne ne sait en dehors de votre pack, c’est que vous pouvez parler avec le même entrain de vos tentatives de faire des gants en bébés vivants.

Havre

un appartement dans le 14ème et un domaine privé à Versailles où il se livre à ses expériences. Il change systématiquement de forme avant de se rendre dans ce dernier.

Secrets

C

Salvatore a déjà participé à quelques unes des petites ‘sauteries’ des du terdy, et sait que le bourgmestre du carrefour (Aristide Longand) les fréquente assidûment.

Influence

Salvatore commence à être connu comme la voix de la modération au sein du clan ventrue. En effet il a ouvertement déclaré qu’il appréciait Villon et De Pompignan, ce qui a eu pour effet de lui attirer la sympathie de quelques jeunes des deux factions fatigués des guerres de leurs aînés. Bon nombre de toréadors le respectent notamment pour ses connaissances en œnologie et en art érotique, dont il a une vaste collection (tableaux, sculptures, livres anciens, tous exposés dans son appartement) qu’il adore montrer et dont il parle incessamment. Comme les autres membres du pack, le Tzimisce est membre du salon des Du Terdy.

Préoccupations actuelles

accumuler de l’influence dans la Camarilla, maintenir sa couverture, terminer ses gants en bébés vivants, acquérir une sculpture de Jean Jacques Pradier, découvrir des reliques ayant appartenu à Goratrix.

Historique

Le Docteur Salvatore Morati ne comprit pas lorsque la police vint l’arrêter dans sa somptueuse villa de Florence. Certes il avait utilisé quelques enfants du voisinage afin de parfaire sa connaissance de l’anatomie du cerveau, mais il était un membre reconnu de la communauté et ces gamins n’étaient que de la plèbe ! L’histoire fit grand bruit en Italie, ce n’est pas tout les jours que l’on trouve une trentaine de cadavres chez un médecin réputé, tellement que Micah Hossa, alors de passage dans le sud de l’Europe, décida de visiter le « cabinet des horreurs » de Morati. En véritable connaisseur, il reconnut dans les dissections opérées par Salvatore ainsi que dans ses notes le signe d’un esprit tout entier tourné vers la science, doublé d’un neurologue remarquablement en avance sur son temps. Du moins pour un humain. Hossa décida donc d’étreindre le bon docteur avant sa pendaison, et se mit à lui apprendre l’art de la vicissitude. Salvatore se lança à corps perdu dans la recherche, lui qui avait toujours eu du mal à voir de l’intérêt dans la plupart de l’humanité ne connaissait désormais plus aucune limite. Et si son tempérament extraverti ne lui valait pas que des amis au sein du clan tzimisce (peu connu pour son exubérance), son talent pour l’anatomie lui valut cependant l’insigne honneur d’être le second du célèbre docteur Totentanz. La seconde guerre mondiale lui permit également de créer des liens très solides avec les Tremeres Antitribus (ce qui lui valu encore plus d’animosité de la part de son clan que son attitude fantasque). Après la guerre, Salvatore se retira à Mexico où il passa quelques décennies agréables à parfaire ses compétences en création de goules, prendre du bon temps et parfaire la voie de la biothaumaturgie dont il était l’un des créateurs. Lorsque Benezri décida de créer un pack d’élite en vue d’infiltrer Paris, il se rendit compte très vite que, si un expert en thaumaturgie était souhaitable, la malédiction pesant sur les Tremeres Antitribus les rendait quasiment inutilisables. Son choix se porta vite sur Salvatore, ce dernier possédant l’avantage certain de ne ressembler ni à un thaumaturge, ni à un tzimisce. Ce dernier, souffrant de l’ostracisme dans lequel son Clan l’avait enfermé et voyant dans cette mission un bon moyen de redorer son blason accepta immédiatement. Paris convient tout à fait à Salavatore dont la couverture de Ventrue ayant souhaité être Toréador colle tout à fait à sa personnalité. Et s’il trouve pathétique la volonté de la Camarilla de rester dans l’ombre au lieu d’utiliser les humains comme il se doit (chair à canon, expérimentations et objets de plaisirs), le coté artistique de la ville lui permet d’endurer tout ces petits désagréments.