Amaury de la Villardière

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Amaury de la Villardière
Amaury.jpg
Sire Gaspard Bouvillier
Clan Toréador
Génération 9
Statut 3
Secrets B
Surnom l'Aristo
Faiblesse transe
Secte Camarilla
Nature Bon vivant, opportuniste
Attitude Séducteur
Année d'étreinte 1908
Année de naissance 1875
Âge apparent 30

Vertus

Conscience 2
Maîtrise de soi 3
Courage 3
Humanité 6
Volonté 6
Disciplines

Discipline de clan Présence 4
Discipline de clan Célérité 3
Discipline de clan Auspex 3


Vie mortelle

Amaury est né dans une famille de petite noblesse poitevine désargentée. Ses parents tentèrent toute leur vie de maintenir l'illusion du bonheur et du faste, notamment en donnant de « grandioses réceptions ». Les de la Villardière avaient été riches et respectables autrefois: il en restait un profond attachement des gens du pays pour leur famille et cela les aida à maintenir un certain temps le rêve à peu près intact.

La famille sortait très peu et tout se passait comme si rien n'avait changé depuis l'époque bénie du bisaïeul Maxime. Mais le petit garçon, dont les seuls loisirs étaient le piano et la lecture, n'était pas dupe et il savait bien que les invités masqués ressemblaient trop, lorsqu'on les observait sans le voile du mensonge, aux gens du village. Il entendait aussi, lorsqu'il les écoutait en silence, blotti sous une commode, ses parents se disputer à propos de quelques bijoux de famille mis en gage. Cet état de mensonge permanent lui pesait énormément, mais il ne voulait pas briser le bonheur apparent en faisant tomber le masque; à la fois parce qu'il ne voulait pas encourir le courroux paternel et puis parce qu'il ne s'en sentait ni la force, ni le droit. Il s'imposa donc pendant de longues années le silence amer de celui qui sait et ne peut rien dire. Mais tout a une fin et lorsqu'il atteint l'âge de dix-huit ans, la rupture était devenue inévitable. D'autant plus que le charme de l'illusion était rompu depuis qu'un soir, trois ans auparavant, un huissier s'était présenté au manoir pour faire saisir l'ensemble du mobilier. Amaury avait alors décidé que jamais il ne subirait d'humiliation comme celle que l'on venait d'imposer à ce père dont la seule faute était d'être faible. L'âge adulte presque atteint, le jeune homme décida donc de quitter la vieille demeure familiale dont l'état délabrement était extrême. Sans un mot à ses parents et sans un regard en arrière, il s'enfuit.

Son rêve secret avait toujours été de voir Paris. La grande ville l'attirait. Ses lumières aveuglantes, ses plaisirs et ses mystères, du moins ce qu'il avait pu en percevoir au travers de ses lectures, le fascinaient. Il monta donc dans un train de marchandises, quelque part près de Poitiers, et se lança à toute vitesse vers l'aventure.

La cité était telle qu'il l'avait rêvée, et même mieux. Le jeune homme ne tarda pas à trouver un petit emploi dans une manufacture. Mais cela ne lui suffisait pas, il aspirait au luxe et à l'oisiveté. Son sort lui pesait et les remords venaient troubler son sommeil, aussi éprouvait-il le besoin de s'enivrer tous les soirs. Ce fut donc au cours d'une beuverie dans un des bars qu'il fréquentait assidûment qu'il rencontra ses nouveaux amis. Ceux-ci s'occupaient de « protéger » quelques établissements des alentours. Après quelques nuits passées en leur compagnie, Amaury devint la mascotte du groupe. Un mois plus tard, il quittait son emploi et devenait membre de la « Lame ». Pendant les années qui suivirent, le petit groupe prospéra et au début du siècle, il était devenu l'une des organisations criminelles les plus craintes de Paris. Quant à Amaury, il était devenu un homme et le premier lieutenant de Gérard Tarin, le grand patron de la Lame. Mais ça ne suffisait pas à Amaury. L'aristo, comme l'appelaient ses amis, avait besoin de sentir qu'il avait le contrôle, le pouvoir, en somme qu'il était le maître; et Tarin était le dernier obstacle…Il s'en débarrassa donc comme il s'était débarrassé des autres, avec nonchalance, élégance, et finesse. Il fit croire à Tarin qu'il tentait de prendre sa place et l’obligea à se rendre lui-même à un rendez-vous qui ne pouvait que mal tourner. Ce qui devait arriver arriva et Amaury se retrouva à la tête de l'organisation.

Étreinte

Il travailla alors à la rendre plus puissante et commença à s'intéresser à des lieux que la Lame avait, jusque là, laissé tranquilles. Ses hommes eurent très vite de gros ennuis et Amaury pensa que l'affaire était suffisamment importante pour qu'il se déplace. Une nuit donc, il se rendit dans une boîte du centre de Paris dont le contrôle lui échappait depuis des mois. Amaury se rendit compte tout de suite, en pénétrant dans l'établissement, que quelque chose n'allait pas. Tout le monde lui souriait, était bien mis, s'amusait…Tout était trop…parfait. Il ne pouvait pas savoir qu'il était dans un nid de…vampires ! Les problèmes commencèrent réellement lorsque l'hôte de la soirée s'approcha de lui et, l'appelant par son nom, lui souhaita la bienvenue: « Nous vous attendions Monsieur de la Villardière, faites comme chez vous… ». Cette personne commença alors à lui parler de choses étranges, d'une soif inextinguible de…sang, d'une race issue du premier fratricide, Caïn. Amaury ne comprenait plus et la panique le gagnait. Puis il se souvint qu'il était venu pour s'imposer, alors il sortit son arme et recula vers la sortie.

Mais son hôte l’avait rejoint et lui parla encore, cette fois ci d'amour et d'immortalité. Amaury n'en pouvait plus, son corps tout entier ruisselait de sueur, alors il tira, il tira encore et encore pour que s'arrête la douleur, pour que s'arrête la voix. Hélas la voix ne s'arrêta pas et son hôte souriant observait les trous avec amusement. Amaury tomba, épuisé, dans ses bras et accueillit l'étreinte du Toréador.

Non-Vie

Depuis cette nuit, Amaury est un vampire lui aussi et cela lui convient parfaitement. Le jeu ne se joue plus au même niveau, voilà tout. La Lame lui a permis d'acquérir indirectement la moitié des établissements nocturnes parisiens. Son goût pour les mondanités l'a très vite placé en tête des Néonates à courtiser et, étonnamment, l'Aristo a su plaire à tous et ne froisser personne. Un soir, il a même été la cible de la convoitise de trois des harpies les plus célèbres (Kerrida, La Rose et Isabelle des Termes) et il a réussi à se les concilier toutes trois, sans faire la moindre vague: à ce niveau là, c'est du grand art.

Toujours est-il que ce petit prodige est maintenant un ancilla qui a su traverser deux guerres sans casse, pactisant tantôt avec l'un, tantôt avec l'autre, fournissant des divertissements à chacun sans discrimination ni cas de conscience. Aucun clan n'a de grief spécifique contre lui et la Cour lui est acquise: après tout, c'est lui qui fait danser Paris…Bon, il y a bien ce Duc auquel la Lame doit rendre des comptes et qui le gêne un peu, mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'Amaury ne trouve le moyen de s'en débarrasser et de prendre sa place.

Caractéristiques

  • Clan : Toréador
  • Sire : Gaspard Bouvillier
  • Nature : Bon vivant, opportuniste
  • Attitude : Séducteur
  • Génération : 9ème
  • Etreinte : Le 17 mars 1908 (né en 1875)
  • Age Apparent : La trentaine
  • Physique : Force 2, Dextérité 3, Endurance 3
  • Social : Charisme 5, Manipulation 4, Apparence 4
  • Mental : Perception 3, Intelligence 3, Astuce 5
  • Talents : Performance 2, Vigilance 2, Empathie 3, Subterfuge 4
  • Compétences : Etiquette 4, Conduite 3, Danse 3, Musique (Piano) 4, Armes à feu 2, Corruption 4, Mascarade 4
  • Connaissances : Connaissance de Paris 3, Connaissance du clan Toréador 2, Connaissance de la camarilla 2, Erudition 2, Droit 2, Politique 2, Jeux de hasard 3
  • Disciplines : Présence 4, Célérité 3, Auspex 3, Domination 4
  • Historique : Influence (Dans le " monde de la nuit ") 4, Ressources 5, Vassaux 4, Troupeau 4, Statut 3, Statut de clan 4, Renommée 3, Alliés (La Lame) 5
  • Vertus : Conscience 2, Maîtrise de soi 3, Courage 3
  • Volonté : 6
  • Humanité : 6

Image

Un jeune homme blond et souriant aux airs de dandy de la fin du 19ème. Il est toujours habillé avec goût et de manière légèrement ostentatoire. Son visage juvénile et courtois est capable de faire place en un éclair à celui froid et déterminé du chef de bande.

Notes

Il possède une myriade d'amis dévoués, de serviteurs et de goules (prête-nom au garde du corps en passant par le sosie, l'esthéticienne à domicile et le chauffeur…). A la Cour, Amaury ne fait partie d'aucun salon en particulier mais les fréquentent tous. Il est invité à toutes les soirées qui se font sur la capitale et possède des relations dans tous les clans.

Conseil d’interprétation

Relax, tranquille. Pas de précipitation, du flair et du savoir-faire: tel est le secret d'une affaire qui se termine bien. Soyez mondain et ménagez les susceptibilités, mais n'ayez pas peur de foncer sur une bonne opportunité. Vos interlocuteurs doivent toujours avoir l'impression que vous êtes l'être le plus charmant de l'univers.

Havre

Hôtel particulier près de l'Etoile.

Secrets

B

Son sire a disparu pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il est en réalité tombé en torpeur et Amaury, sachant où celui-çi dort, attend son heure pour aller commettre la diablerie…

Influence

Amaury contrôle, directement ou non, la plupart des boites de moindres importances de la région parisienne et une bonne part des emblématiques. Il prend cependant grand soin de ne pas abuser de cette influence sous peine d'offenser un vampire plus puissant que lui (il a un jour tenté de prendre le contrôle du club SM de Kerrida avant de s'apercevoir à qui appartenait réellement l'endroit et de se retirer de justesse).

Son influence sur sa bande est par contre totale et la plupart ayant conservé les codes des anciens voyous parisiens (Apaches et autres Cœurs Couronnés) préférerait se faire déchiqueter sur place plutôt que de trahir la bande. Cette influence est cependant limitée à ce que le Duc et ses sbires autorisent et cela contrarie énormément De la Villardière.

Préoccupations actuelles

Continuer à étendre son empire du divertissement jusqu'à ce qu'il possède toutes les boîtes de Paris. Trouver de quoi abattre le Duc.