Hélène Ribaud

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Hélène Ribaud
Helene ribaud.jpg
Sire Alain Tournel
Clan Toréador
Génération 10
Statut 1
Secrets C
Surnom
Faiblesse
Secte Camarilla
Nature déviante
Attitude Rebelle
Année d'étreinte 1978
Année de naissance 1955
Âge apparent 20

Vertus

Conscience 3
Maîtrise de soi 4
Courage 3
Humanité 6
Volonté 5
Disciplines

Discipline de clan Augure 2
Discipline de clan Célérité 3
Discipline de clan Présence 2


Vie mortelle

Hélène Ribaud est née à Paris le 14 septembre 1955. Son père, journaliste et écrivain lui enseigne très tôt l'amour des lettres et de la littérature. C'est cette ouverture d'esprit familiale qui la fera s'intéresser, malgré son très jeune âge (13 ans !), aux événements de 68 et à la vague contestataire. Après deux années plutôt infructueuses de lettres modernes à la Sorbonne, qu'elle juge trop académique, elle trouve un petit job en tant que pigiste dans un journal spécialisé dans la musique pop et le rock anglo-saxon.

Bien décidée à écrire un roman documentaire sur la contre-culture européenne, elle obtient un poste de correspondante à Londres, qu'elle gagne en 1976, au moment où…les Pistols entonnent leur célèbre « God saves the Queen ». La capitale Anglaise est alors en proie à la sauvagerie d'une jeunesse rejetant en bloc le système réactionnaire et les vieilles idoles d'un rock qu'elle estime moribond. Hélène écume donc les clubs où se produisent les groupes les plus improbables. Ses articles drôles et cinglants trouvent un écho important et lui permettent de s'installer au sein de la communauté artistique londonienne.

Étreinte

Sa présence permanente, son lyrisme ainsi que son physique de « lolita destroy » l'a fait également remarquer par un autre acteur de la nuit: Alain Tournel. Ce dernier voit en elle, non seulement un écrivain de talent aux goûts musicaux indéniables, une très agréable jeune femme mais également un instrument de propagande de premier choix qui lui permettrait d'obtenir son billet de retour pour la France. Le charisme et la parfaite maîtrise du milieu de cet homme d'une trentaine d'années ainsi que sa vindicte font rapidement vibrer Hélène. Folle amoureuse de Tournel, elle accepte son étreinte afin de devenir sa maîtresse, sa « chose ».

Non-Vie

L'apprentissage de sa nouvelle condition continuera à se dérouler à Londres d'où elle correspond de moins en moins avec son journal. Depuis, elle est restée attachée au Producteur, allant jusqu'à assurer sa vitrine publique auprès des jeunes Anarchs parisiens. Ainsi, pour beaucoup d'entre eux, Hélène dirige la coterie des Cannibales Sonores, alors qu'il est bien évident qu'elle n'est que la marionnette aimante de Tournel. Ce rapport ambigu de servitude commence, malgré sa tendresse pour Alain, à l'agacer. Si elle n'était liée par le sang à ce dernier, nul doute qu'elle chercherait à le supplanter…

Caractéristiques

Image

Une magnifique blonde aux cheuveux tressés portant des mèches de couleurs, très élancée, les yeux émeraude soulignés de khol noir, elle porte généralement des couleurs vives avec une nette préférence pour l'écossais rouge. Elle préfère largement les rangers à toute autre sorte de chaussures.

Notes

S'il venait à Hélène de devoir trahir le Producteur, elle se suiciderait sans états d'âme…

Conseil d'interprétation

Fort peu laconique, vous avez la verve aisée et la « tchatche » facile, voire à la limite de la diarrhée verbale. Mais, par dessus tout, vous adorez écrire. Il n'est pas rare de vous voir annoter un petit carnet qui ne vous quitte jamais.

Tendrement amoureuse du Producteur, vous virez vinaigre dès qu'une représentante de la gente féminine lui tourne ne serait-ce qu'un iota autour. Vous pouvez faire, alors, preuve de cynisme, d'ironie mesquine, voire de cruauté physique…Pourtant, et cela vous fait quelquefois passer par des stades de profonde déprime, vous vous rendez bien compte que son amour ne sera pas éternel…

Havre

Hélène partage les appartements et la couche du Producteur.

Secrets

C

Tournel tient Hélène au courant, mais pas de la totalité de ses informations…Elle s'en doute.

Influence

Soit-disant tête des "cannibales", elle est le lien principal du producteur avec les anarchs de la périphérie, elle traite avec les Toréadors post-modernes et semble diriger les studios.

Préoccupations actuelles

Tenir son rôle de « femme de paille » de la coterie des Cannibales Sonores. Elle s'occupe également de faire tourner économiquement les studios. Ce petit côté affairiste ne l’empêche pas de loucher du côté de Satomé qu'elle commence à jalouser. Elle chercherait presque à mettre des bâtons dans les roues de Tournel, afin que cette « créature » s'en éloigne…Mais bon, tout vient à point pour qui sait attendre ! Le producteur lui ayant demandé de tenter de séduire Fractale, elle y met du sien.