Jean Xavier de la Roche Beaumont

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Jean Xavier de la Roche Beaumont
Jean Xavier de la Roche Beaumont.jpg
Sire Pierre Emmanuel de Pompignan
Clan Ventrue
Génération 7
Statut 1
Secrets C
Surnom Le Général
Faiblesse N/A
Secte Camarilla
Nature Fanatique
Attitude Tyran
Année d'étreinte 1871
Année de naissance 1820
Âge apparent 50

Vertus

Conscience 2
Maîtrise de soi 2
Courage 4
Humanité 5
Volonté 5
Disciplines

Discipline de clan Domination 4
Discipline de clan Présence 4
Discipline de clan Endurance 3


Vie Mortelle

Issu d'une famille de militaires royalistes, élevé dans le respect des valeurs « essentielles » et dans la haine des républicains, jacobins et autres traîtres, Jean Xavier de la Roche Beaumont fit ses classes à Saint Cyr. Il participa à la guerre de Crimée au cours de laquelle il fut promu Colonel. Remarqué au cours d'une soirée donnée en l'honneur des héros de Malakoff, il fut retenu pour avoir le privilège de faire partie du troupeau de Pierre Emmanuel de Pompignan… La découverte de l'existence de ces « seigneurs naturels » que sont les vampires acheva de le convaincre qu'il existait bien un ordre immuable qui avait été bouleversé par la Révolution Française et qu'il convenait de restaurer…

Fait prisonnier par les prussiens en 1871, il fut relâché pour participer à l'écrasement de la Commune; promu général, on lui confia l'encadrement d'une armée de paysans fanatisés, et fut placé sous le commandement immédiat de Mac Mahon. Il se distingua à cette occasion par sa sauvagerie et son efficacité (il fit fusiller, à lui tout seul, plus de 5 000 communards femmes et enfants compris, ne dédaignant d'ailleurs pas de mettre « la main à la pâte »…). En réalité, dès l'entrée de ses troupes dans la capitale, il obéissait aux ordres directs de son régnant, Pierre Emmanuel, qui avait fait du général sa goule en lui promettant l'étreinte; une étreinte qui ne lui serait accordée qu'à condition que l'action entreprise fut à la hauteur des attentes du vampire: elle les dépassa.

Étreinte

Effectivement, tout se déroula selon les désirs du « maître » et même mieux, ainsi le privilège de faire partie des non-vivants lui fut accordé. L'étreinte eut lieu en présence des autres infants de Pompignan, ainsi que de quelques « invités » (Les membres de la coterie du Lys). La cérémonie se déroula, alors que la poudre parlait toujours, sous la protection d'une garde de cinq cent hommes, à quelques mètres du Père Lachaise. À l'issue de celle-çi, Jean Xavier dut accepter un lien de sang, ce qu'il fit avec joie, qui serait par la suite renforcé et cultivé par son « maître », lequel le confia à la surveillance de l'une de ses goules les plus fidèles et partit régler des comptes personnels. Le nouveau-né était désormais prêt pour une éternité au service de son sire.

Non-Vie

Il passa donc un siècle dans l'ombre de de Pompignan à le servir de toute son âme. Il fit siens les ambitions, les idéaux et les ennemis de son maître. Par amour de la patrie il se fit le propagandiste ardent de l'expansion française outre-mer, de la gloire de l'empire colonial, de la revanche sur l'Allemagne et fut l'un des premiers à soutenir Vichy. Il s'appuya souvent sur les éléments les plus conservateurs de l'armée, mais aussi de la police et du parlement. Les purges qui mirent un point final à la Seconde Guerre Mondiale ne l'affectèrent pas: il avait sû rester tout près de son sire, trop près pour qu'on songe à pouvoir l'atteindre…

Depuis cette époque la vision de Jean Xavier a eu tout le loisir d'évoluer. Si son attachement à de fortes valeurs traditionnelles est toujours l'un des grands moteurs de son existence, il a su prendre ses distances avec les courants néo-nazis de l'entourage de son sire et œuvrer pour intéresser les masses à un combat plus noble…En « homme cultivé », il encourage certains universitaires à redécouvrir la beauté de l'Ancien Régime et à mettre en lumière les fautes et la faillite du système républicain. Ceux-çi entraînent dans leur sillage de plus en plus d'étudiants déçus par le système et par les alternatives gauchistes qui leur sont généralement proposées. Son influence dans le milieu est encore modeste mais en plein essor. Le général a donc choisi de combattre les Brujahs sur un terrain qui leur est cher et ceux-çi pourraient bien finir par s'en rendre compte…

Caractéristiques

de l'intérieur) 4, Troupeau 1, Statut 1, Statut de clan 2

Image

Le sourcil haut et fourni, des lèvres fines affichant en permanence une moue de mépris, un grand nez bien droit, le menton avançant légèrement, le tout encadré par une chevelure noire et épaisse, coiffée avec soin selon une mode depuis longtemps dépassée.

Notes

Jean Xavier possède trois liens de sang envers Pierre Emmanuel de Pompignan. Tout ce que son maître hait, il le hait; tout ce que son maître adore, il l'adore. Afin de traquer les ennemis de Pierre Emmanuel, Jean Xavier dispose, outre ses influences et ses pions mortels, de ses contacts avec les anciens de la coterie du Lys (il est membre de la Vieille Garde) et d'une descendance jusqu'à la dixième génération qui lui est entièrement dévouée. Très imbu de lui même, fanatiquement dévoué à son primogène et sire, à mi-chemin entre le colonel et le commissaire, mi-flic mi-soldat, doté d'un patriotisme et d'un nationalisme à toute épreuve !

Le Général ne croit pas au caractère accidentel de la mort de François-Xavier de Ceril qui était un des ses plus proches alliés, et se doute que «son incapable d'Infant» est quelque part dans la nature.

Conseil d'interprétation

Faites tout le temps de légers sourires un peu hautains et forcés, froncez ou haussez régulièrement les sourcils comme pour ponctuer ce que vous dites ou ce que l'on vous dit. Ayez l'air distrait lorsque votre interlocuteur aborde un sujet qui vous ennuie puis revenez à la conversation par un « pardon, vous disiez ? » (vous faites ça pour agacer et pouvoir observer les réactions…). Si le sujet est brûlant, reprenez une attitude plus martiale et dure. Lorsque vous donnez des ordres, ils sont clairs et fusent à toute vitesse, c'est dans l'action que l'on peut voir que vous ne vous contrôlez pas tant que ça.

Havre

Un hôtel particulier, avenue Foch.

Secrets

C

Influence

Jean Xavier fait partie de la vieille garde de la coterie du Lys et, à cet égard commande sinon le respect, du moins la crainte des autres suivants du Primogène Ventrue. Il a également gardé quelques contacts dans l'armée, mais étant donné l'attention toute particulière portée par Villon et le Prévôt à ce secteur, son rayon d'action est moindre que ce qu'il souhaiterait. Cependant, il se console en ce moment en prenant le contrôle des groupuscules d'extrême droite étudiantins dont il se sert pour saper l'autorité des membres du Serment sur les universités.

Préoccupations actuelles

Encadrer suffisamment toute manifestation et surveiller toute organisation révolutionnaire afin d'éviter que le mécontentement diffus ne puisse être utilisé par les Brujahs contre son clan. Exploiter toutes les occasions qui se présentent à lui d'en finir avec tout ou partie du mouvement Anarch.