Antoine de Ceril

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Antoine de Ceril
Antoine de Céril Jonas.jpg
Sire François-Xavier de Ceril
Clan Ventrue
Génération 10
Statut 0
Secrets D
Surnom Jonas
Faiblesse Fou
Secte Camarilla
Nature Fanatique
Attitude Rebelle
Année d'étreinte 1975
Année de naissance 1953
Âge apparent 20

Vertus

Conscience 1
Maîtrise de soi 4
Courage 4
Humanité 3
Volonté 6
Disciplines

Discipline de clan Domination 1
Discipline de clan Endurance 1
Discipline de clan Présence 1

Vie mortelle

Antoine de Ceril fit très tôt le désespoir de sa famille. Médiocre en classe, séchant le catéchisme et lisant des livres répréhensibles, il ne correspondait aucunement à l'image que ses parents, de riches aristocrates soucieux des convenances, souhaitaient pour leur unique héritier. Après avoir essayé maintes et maintes fois de le remettre dans le droit chemin, ces derniers, lassés, finirent par le renvoyer de chez eux, pensant certainement qu'il reviendrait honteux après quelques jours passés dans la rue. Énorme erreur !

Étreinte

Ne voulant pas ravaler sa fierté, le jeune homme se mit à fréquenter les squats et à vivre de deals et de menus larcins, notamment pour s'approvisionner en drogue dont il était grand consommateur. Cependant, pour le plus grand malheur d'Antoine, une personne supportait encore moins que ses parents son style de vie. En effet, son arrière arrière arrière-grand-père François-Xavier de Ceril, Ventrue et bras droit du Primogène, ne put concevoir l'idée que sa lignée se bâtardise ainsi par la faute d'un petit imbécile à qui il fallait inculquer les bonnes manières. Avec l'autorisation de Pierre Emmanuel (mais sans prévenir le Prince) il étreint son petit-fils, le lia par le sang, et entreprit de lui inculquer la bienséance à la dure.

Non-Vie

Le jeune vampire passa ainsi plus de vingt ans enfermé dans une cage mal isolée de la lumière du jour, sans aucune autre explication sur son état qu'il était là pour « expier sa vie de péchés », ce que son Sire ne manquait pas d'aider par une multitude de sévices, aussi bien mentaux que corporels, qui selon lui permettraient de remettre le garçon dans le droit chemin. Les seuls moments où Antoine avait la permission de sortir étaient les réceptions de de Pompignan auquel son ancêtre l'emmenait après d'intenses séances de Domination afin d'être sûr qu'il se comporte de façon bienséante.

Cette parodie de thérapie à l'ancienne aurait pu durer encore longtemps si « miraculeusement », François-Xavier n'avait pas oublié de fermer la cage dans laquelle il parquait chaque matin son Infant. Lorsqu'il vint voir son 'protégé' le lendemain, celui-ci l'accueillit en pleine frénésie, lui arracha la tête et partit par les toits redécouvrir une liberté qu'on lui avait enlevée 20 ans auparavant. Officiellement, Antoine est mort dans l'incendie de l'hôtel particulier de son Sire qui lui non plus, n'a pas survécu au sinistre. Jonas (comme il s'est baptisé la nuit de sa libération) ne se rappelle pas avoir mis le feu à quoi que se soit, mais la situation ayant été très confuse, cela ne l'étonnerait pas outre mesure.

Vint alors une période assez confuse pour le Ventrue où sa seule occupation fut d'arpenter la ville de toits en toits (il est désormais terrifié par les espaces clos et se sent oppressé lorsqu'il est à terre). N'ayant jamais eu de réelle explication sur son statut et ayant perdu toute trace de santé mentale depuis longtemps, il se voit comme une sorte d'esprit des villes chargé de leur protection et se mit à inventer toutes sortes de rituels pseudo chamanistes aussi compliqués qu'inutiles afin de garder Paris satisfaite.

C'est également à cette époque qu'il commença sa guérilla contre la coterie du Lys, symbolisant son Sire par excellence, pas par conviction politique mais plutôt pour effacer toute trace de François-Xavier. C'est lors d'un raid sur des goules de La Fondation Thulée qu'il aperçoit un jeune vampire qui l'observait en souriant. La première réaction de Jonas fut la fuite mais l'étranger, prénommé Justin, commença à lui parler, très doucement, de sujets lui tenant particulièrement à cœur. Il lui raconta combien il respectait sa croisade, comment le véritable mal, Pierre Emmanuel, vivait encore en toute impunité et comment, lui et certains de ses amis étaient tous prêts à se rallier à lui pour continuer la lutte. La perspective d'un groupe suivant ses idéaux plût tout de suite au Ventrue, et quelques semaines plus tard naissaient Les Enfants Terribles.

Depuis Jonas ne vit plus que pour sa croisade et commence à se faire connaître aussi bien dans le Lys que dans les milieux Anarchs dont il méprise le laxisme et l'emphase. Aucun des deux groupes n'a pour l'instant pu identifier ni Antoine ni aucun membre de sa coterie autrement que par les résultats de leurs actions et de vagues formes entraperçues sur les toits. Et pendant ce temps, le nombre de vampires et goules détruits augmente chaque mois d'une manière qui ne laisse aucun doute des désirs de guerre des Enfants Terribles.

Caractéristiques

Image

Un jeune homme aux cheveux châtains lui arrivant à mi-dos et aux grands yeux verts, habillé en street wear de type free party (style paramilitaire) élimé. Sec et musculeux, il se déplace sur les toits avec l'agilité d'un félin.

Notes

Jonas est le chef des Enfants Terribles, c'est aussi le seul à avoir entièrement renoncé à sa vie précédente. Cela doit faire plus de trois ans qu'il ne vit plus que sur les hauteurs de Paris, descendant par les gouttières que pour se nourrir. Sa haine de la coterie du Lys et de tout ce qu'elle représente ne connaît pas de limite, même les Anarchs les plus violents sont mous à ses yeux, et il ne manque pas une occasion de les persécuter dès qu'il en a l'occasion, histoire « de leur apprendre un peu la vie ».

Au cas où ce ne serait pas encore apparent, Jonas est complètement fou. Ses années de captivité n'ont fait qu'empirer un psychisme déjà assez instable. Il est persuadé d'être un esprit urbain, prie toutes les nuits pour que Paris le protège en pratiquant des cérémonies de son cru, mi-vaudou/mi-chamanisme. Et si les autres membres de la coterie voient plutôt cela comme un happening sauvage, lui y croit vraiment.

De plus, il est paranoïaque (à juste titre, de Pompignan veut sa tête, même s'il n'a aucune idée de son identité), claustrophobe et dangereusement proche de la psychopathie. Il ne faut pas croire cependant que Jonas soit digne d'un membre du Sabbat. Il a un profond respect pour la vie humaine. C'est avec les vampires et leurs sbires qu'il a majoritairement un problème.

Jonas a en permanence sur lui un crochet de boucher relié à une solide corde qui lui sert de grappin et d'arme blanche. Il ne se nourrit que sur des gens proches des idéaux de la coterie du Lys, voire d'un membre de la dite coterie quand il en a l'occasion. Les autres membres du groupe ont réussi à le dissuader de tuer systématiquement ses proies, mais cela ne veux pas dire qu'il les laisse dans un très bon état.

Conseil d'interprétation

Toujours sur le qui vive, vous bondissez au premier bruit suspect. Vous répondez aux questions comme si vous étiez dans l'urgence. La plupart du temps, vous préférez que votre interlocuteur ne vous voit pas, ce qui a pour effet de vous détendre un peu. Quand vous parlez de Paris, vous dites MA ville. Si quelque chose vous déplaît, vous évitez de dire son nom (ex : Eux pour parler de la coterie du Lys).

Havre

Une multitude de squats et d'appartements à l'abandon. Jonas ne dort jamais deux fois au même endroit.

Secrets

D

Influence

Aucune.

Cependant les autres Enfants Terribles le surveillent et feraient intervenir leurs contacts si jamais il se trouvait en danger.

Préoccupations actuelles

Détruire la coterie du Lys, humilier les Anarchs et vénérer la Ville Lumière.