Dietrich

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Dietrich
[[Image:|200px]]
Sire Roland Chartier
Clan Gangrel
Génération 9
Statut 1
Secrets D
Surnom
Faiblesse
Secte indépendant
Nature Survivant
Attitude Brute
Année d'étreinte 1941
Année de naissance 1912
Âge apparent fin de la vingtaine

Vertus

Conscience
Maîtrise de soi
Courage
Humanité
Volonté
Disciplines

Discipline de clan Animalisme
Discipline de clan Endurance
Discipline de clan Métamorphose

Vie Mortelle

Dietrich Hohenberg naquit en 1911 à Bonn en Allemagne dans une famille ouvrière, il n'eu pas le temps de bien connaitre son père, mort au front pendant la grande guerre. Pour subvenir aux besoins de sa mère, Dietrich dû travailler très tôt, mais fini par stabiliser ses revenus en trouvant un emploi dans une usine automobile. La grande crise fit basculer Dietrich dans le chômage et les origines juive de sa mère posèrent de plus en plus de problèmes, jusqu’à ce que cette dernière soit agressé par les S.A fin 1933, ils prirent donc la décision d’émigrer en France. L’installation en France fut difficile du fait de la méfiance de la population, Dietrich apprit le Français sans trop de difficultés (sa région natale ayant été occupée par les troupes Françaises) il s’installa avec sa mère à Paris mais Dietrich ne trouvait toujours pas de travail, et les difficultés financières commençaient à s’accumuler. Tout changeât avec la guerre, Dietrich fut d’abord interné comme de nombreux réfugiés allemands (ressortissants d’une nation ennemie), avant d’être sélectionné pour travailler dans les compagnies de travailleurs étrangers (CTE) pour des tâches subalternes au service de l’armée française, ses compétences de mécaniciens furent grandement appréciés. Après la défaite française Dietrich regagna Paris pour retrouver sa mère mais celle-ci fut capturée par l’occupant et exécutée pour trahison. Dietrich passa donc dans la clandestinité la plus totale dès le début de l’occupation.


Étreinte

Dietrich entra dans la résistance dès les premières heures, malgré la méfiance de ses compagnons, ses compétences en mécanique et le fait qu’il parle allemand étaient très utiles. Une nuit de Juin 1941 son groupe attaque un convoi allemand afin de récupérer des armes et des munitions, le convoi étant mieux protégé que prévu, l’attaque vire à l’hécatombe, les allemands achevait le combat quand une autre attaque ce produisit et cette fois-ci les allemands furent exterminés. En réalité le convoi transportait des œuvres d’art pillées (que les Toréadors parisiens ne voulaient pas laisser partir) par l’occupant et les seconds attaquants étaient un groupe de vampires menés par Roland Chartier qui étreignit Dietrich qui était alors au seuil de la mort.


Non-Vie

Les premières années de non-vie de Dietrich furent très mouvementées, il lutta contre les nazis et les Tremeres pendant toute l’occupation, pendant ces années il se lia d’amitié avec Mygale. Il fut très affecté par la destruction de son sire par les Tremeres, et le duo qu’il formait avec Mygale se tailla une réputation de tueurs sans pitiés. Après la libération, il espérait que le clan Tremere soit banni à tout jamais de la France et au fil des années il fut de plus en plus déçu, il continuait à fréquenter les autres Gangrels mais selon lui la Camarilla était pourrie et son Sire avait été détruit pour rien, il se retira en banlieue rencontra Arthus et rejoignit la coterie des Chants Sauvages. Depuis lors il est l'interlocuteur privilégié de sa coterie vis à vis des Anarchs et ne fait pas mystère de ses idées radicales à savoir son mépris de la Camarilla en général et le Lys en particulier, ainsi que sa haine des Tremeres et de la Fondation Thulée.

Caractéristiques

  • Clan : Gangrel
  • Sire : Roland Chartier
  • Nature : Survivant
  • Attitude : Brute
  • Génération : 9ème
  • Etreinte : 1941 (né en 1910)
  • Age apparent : fin de la vingtaine
  • Physique :
  • Social :
  • Mental :
  • Talents :
  • Compétences :
  • Connaissances :
  • Disciplines :
  • Historique :
  • Vertus :
  • Humanité :
  • Volonté :

Image

Un homme bien bâtit, blond, cheveux mi-longs et barbu. Il a des babines de molosse qu’il parvient presque a dissimulé avec sa moustache humaine assez fournie, il porte toujours des habits confortables de style sportwear.

Note

Il possède aussi une longue queue fine rappelant celle du lévrier qu’il dissimule par des pantalons amples. Ses yeux sont canidés, l’un marron, l’autre bleu ciel, le résultat ne fait pas trop surnaturel pour avoir besoin de les cacher mais il y a certaines couleurs qu’il ne parvient plus à distinguer (tout comme les chiens).

Conseil d'interprétation

Le stéréotype du Gangrel brutal dont on se sert pour effrayer les nouveaux nés Toréadors ou Ventrues. Vous adoptez une attitude menaçante envers tout inconnu qui aurait la courage ou la bêtise d'oser vous adresser la parole. Quiconque insulte les Tremeres et la Fondation Thulée vous verra soudain devenir tout mielleux.

Havre

Secrets

D

Influence

Dietrich garde secrètement une relation amicale avec Mygale (en souvenir de la guerre) mais il est de plus en plus difficile de mettre de coté la politique, leurs parcours étant de plus en plus opposés.

Préoccupations actuelles

Soutenir Arthus pour avoir un jour l'occasion de lâcher les Garous sur les Tremeres et la Fondation Thulée (si le Ver est parmi nous c'est bien eux !). En savoir plus sur Les Enfants Terribles.