Guilleme de St Maure

De Paris by Night
Aller à la navigation Aller à la recherche


modifier Les clans
Camarilla :
Les Toréadors - Les Ventrues - Les Brujahs - Les Caïtiffs - Les Malkaviens - Les Nosferatus - Les Tremeres - Les Gangrels
Indépendants :
Les Gargouilles - Les Giovanni - Les Ravnos - Les Salubri - Les Assamites - Les Suivants de Seth
Sabbat :
Les Lasombras - Les Tzimisce
Guilleme de St Maure
Guilleme.jpg
Sire Marie Mezaud
Clan Toréador
Génération 10
Statut 3
Secrets C
Surnom aucun
Faiblesse transe
Secte Camarilla
Nature Architecte
Attitude Galant
Année d'étreinte 1975
Année de naissance 1943
Âge apparent 30

Vertus

Conscience 1
Maîtrise de soi 4
Courage 3
Humanité 4
Volonté 7
Disciplines

Discipline de clan Augure 2
Discipline de clan Célérité 2
Discipline de clan Présence 2


Vie mortelle

Guilleme naquit dans une famille où la guerre était autant un gagne-pain qu'un état d'esprit. Fils et petit fils de général, il passa une enfance choyée entre les enfants de troupes, les scouts d'Europe et Saint Cyr. Il ne pouvait y avoir nul doute sur la carrière que le jeune homme allait embrasser. Entrant dans l'armée de terre en pleine guerre d'Algérie en tant que sous officier, il se démarqua de ses collègues par un professionnalisme tellement poussé qu'il ne pouvait provenir que d'un dédain profond pour le reste du genre humain. Non pas que De St Maure y éprouva une autre satisfaction que celui du travail bien fait, on ne le vit jamais torturer un prisonnier plus que de raison. Cependant aucune action n'était trop violente ou immorale pour lui s'il la jugeait nécessaire. Ce type de comportement combiné à un réel génie militaire lui fit grimper les échelons de la hiérarchie en un laps de temps très court et son avenir semblait tout tracé.

C'est alors que l'on retrouva son père mort d'une crise cardiaque dans un lupanar. Bien sûr l'affaire fut étouffée mais Guilleme en ressentit un profond désappointement. D'autant que ce dernier le laissait criblé de dettes avec une mère malade. Démissionnant pour devenir soutien de famille et rester au chevet de sa mère, le jeune soldat se retrouva pris dans les affres de la vie civile pour la première fois de sa vie. Sans argent et sans travail, il commençait à trouver le temps long lorsqu'un ancien collègue lui apprit que beaucoup d'états africains cherchaient activement des " conseillers militaires " (traduire par mercenaires) compétents. L'offre plaisait bien à Guilleme, mais il ne pouvait partir en laissant ainsi sa mère. Non, s'il devait aller séjourner en Afrique, elle aussi devait partir pour un très long voyage… Ce qu'elle fit en glissant malencontreusement dans les escaliers du château familial, laissant un De St Maure effondré, mais libre de ses mouvements et qui parti immédiatement pour le Zaïre afin d'oublier la douleur en laissant à des cousins éloignés les soins de s'occuper de l'enterrement.

Il passa ainsi plusieurs années heureuses à traquer les opposants au régime pour différents gouvernements, d'abord en Afrique puis en Amérique du Sud avant d'être pris par le mal du pays et de rentrer en France.

Après quelques mois à visiter les musées parisiens, à vivre dans des hôtels luxueux, sans parler des tarifs aberrants des prostitués en France (seuls contacts féminins que s'autorisait Guilleme car ne demandant qu'un minimum d'investissement personnel) Le compte bancaire du jeune homme commença à donner de dangereux signes de faiblesses. La France n'ayant pas besoin de mercenaires, c'est tout naturellement que Guilleme se servit des ses anciens contacts pour devenir tueur à gages. La paye était excellente et les challenges excitants, mais il manquait encore quelque chose à De St Maure : la reconnaissance du public. Lui qui jouait du violon depuis son plus jeune âge se mit à faire des représentations publiques. Parallèlement, il s'initia à l'art des tableaux tibétains, ces dessins éphémères à bases de sables de différentes couleurs et qui demande une minutie et une patience infinie à l'artiste. Chaque contrat qu'il acceptait le voyait commencer une nouvelle oeuvre et une fois celle ci accomplie, il ramassait le sable, le mettait dans une enveloppe et expédiait le tout à la police avec une photo de la victime, toujours dans un soucis de reconnaissance.

Étreinte

C'est lors d'un concert donné en petit comité que Marie Mézaud fit la connaissance de Guilleme et tomba sous le charme du violoniste froid, distingué et noble de surcroît. La Bourgmestre souhaitant depuis longtemps infanter, le jeune homme lui parut un candidat idéal. L'idée d'un nouveau Toréador violoniste ne choquait pas Villon qui accepta la requête de Mézaud qui le soir même étreint De St Maure sans lui demander son avis. Guilleme fut extrêmement choqué par sa transformation, non pas qu'il voyait un inconvénient à être vampire, mais l'idée qu'une petite grosse telle que Mézaud ait pu porter atteinte à son intégrité physique lui était, en revanche, intolérable. Il détesta donc immédiatement sa Sire mais jugea plus prudent de ne rien laisser paraître et d'attendre de voir comment la situation évoluerait.

Non-Vie

Ce qu'elle fit avec perte et fracas lors de la présentation du tueur à la Cour (sous l'étiquette, légèrement embellie par sa Sire de "violoniste prodige") où celui-çi, ne tenant plus devant les grands airs de Mézaud, commença à lui administrer ses quatre vérités devant la Cour au grand complet. Après un moment de stupeur de toute l'assemblée, trois membres du Lys décidèrent de passer outre les coutumes de non-violence des réceptions et d'apprendre le respect du lignage à l'insolent. Lorsqu'ils furent tous trois à terre souffrants de contusions diverses, il devînt évident que le violoniste avait des capacités plus qu'insoupçonnées. Rapidement plaqué au sol par le prévôt, le néonate fut sommé de s'expliquer devant une assemblée ébahie. Sentant que la situation n'était pas à son avantage, Guilleme s'exécuta avec diligence et donna à la Cour une de ses meilleures histoires depuis longtemps.

Le peu de crédibilité qui restait à Mézaud disparu cette nuit là et sa sélection trop laxiste lui est encore souvent reproché par ses détracteurs, plus de 20 ans après. Quant à De St Maure, en toute logique il aurait du être exécuté (ce que demandaient à grands cris les partisans du Lys), mais Villon, sachant reconnaître une occasion lorsqu'elle se présente, décida de mettre à profit les talents du Néonate. L'incident ayant eut lieu au Louvre, il fit savoir qu'en tant que parti lésé, il commuait la peine du Toréador (logiquement la destruction) en dette de sang en sa faveur. Mézaud, trop contente de ne pas subir de peine pour son imprudence, jugea bon de ne pas s'offusquer et laissa son Infant prodige aux mains du Prince. La seule concession que fit Villon fut de ne pas le lier par le sang afin de ne pas enclencher une guerre ouverte avec les sbires de De Pompignan qui supportèrent mal l'affront fait à leurs membres, ce qui lui sembla un petit prix à payer pour avoir un jouet de destruction entièrement à ses ordres.

Guilleme servit Villon en tant qu'exécuteur des basses œuvres durant cinq ans avant que, la place d'Archonte Toréador se libérant, le Prince le suggère fortement pour le poste. Et s'il est toujours endetté vis à vis de Villon, De St Maure est loin de trouver sa non-vie inintéressante : du temps, de l'argent et du pouvoir, que peut-il demander de plus ?

Caractéristiques

Image

Un homme assez sec, arborant toujours une expression hautaine et affectée. Tout en sa personne, de ses cheveux longs constamment plaqués en arrière à ses costumes de dandy, est toujours parfaitement repassé, manucuré, etc… Guilleme ne porte jamais d'armes sur lui et s'il est souvent aperçu avec un étui à violon, contenant étonnamment bel et bien un violon.

Notes

Guilleme est le seul vampire sur Paris officiellement autorisé par Villon à manier du matériel militaire. Il doit cependant expliquer toutes ses armes au Prince, mais aussi au Primogenat toujours vindicatif dès qu'il s'agit de laisser un Toréador aux ordres de Villon avec suffisamment d'explosifs entres les mains pour détruire la Tour Montparnasse. Comme l'Archonte déteste avoir à se justifier, il se contente la plupart du temps d'un fusil de Sniper de la dernière génération capable de tirer à 5000 mètres une balle explosive/incendiaire/perce armure. Cette arme existe réellement et ne peut tirer que deux balles à la suite avant de nécessiter une révision complète. Elle est normalement utilisée pour tuer le personnel à l'intérieur des blindés et devrait suffire à rappeler à tout vampire trop convaincu de son immortalité la dure réalité. Toute tentative par un joueur trop zélé ne serait-ce que de manier les balles de l'engin devrait en toute logique se finir dans les pleurs (il faut au moins 3 dans la compétence secondaire armurerie pour pouvoir entretenir convenablement le fusil).

Guilleme souscrit au plan de Pierre Monin, plus par intérêt du challenge que par réelle conviction personnelle. Il apprécie cependant ses collègues et ne les trahira pas, ce serait une faute de goût impardonnable.

Conseil d'interprétation

Vous êtes méprisant, hautain, froid, distant et menaçant à la fois. Si quelqu'un commence à essayer de faire un trait d'humour (surtout, si c'est sur votre personne), regardez-le avec un profond apitoiement, et expliquez-lui poliment que l'avis d'un individu comme lui a à peu près autant d'importance que celui d'un poisson rouge. Lorsqu'un individu, exaspéré par vos constantes remarques, devient violent à votre égard, évitez simplement les coups et/ou désarmez-le sans violence excessive, simplement pour lui montrer son infériorité manifeste. Si cependant quelqu'un réussissait à vous toucher, restez calme et dites-lui simplement et froidement que vous en prenez note. Personne n'a jusque là osé soulever la question des mystérieuses disparitions qui suivent ce type d'altercation. Guilleme reste l'Archonte le plus craint de la Cour. Même les vampires les plus puissants tendent à être stressé en sa présence (à part évidemment des individus comme le Duc ou Jéhovah).

Havre

Un hôtel particulier dans le 7ème arrondissement, cet emplacement n'est pas choisi au hasard, il s'agit d'un souhait (comprendre ordre) de Villon " qu'un vampire digne de confiance veille à ce qu'aucun individu mal attentionné ne profite de l'histoire du lieu pour exciter des rancoeurs entre Toréadors et Ventrues ". A partir de ce moment là, toute personne voyant le fait que le seul vampire sur Paris sachant manier efficacement des armes de destruction de masse soit aux portes du territoire de Pierre Emmanuel comme découlant d'un acte délibéré ne peut avoir que l'esprit mal tourné.

Secrets

C

Malgré son statut d'archonte, Guilleme ne se préoccupe pas de ce qui ce passe autour de lui. Il n'est simplement pas intéressé.

Influence

Le Toréador n'a aucune influence dans le monde humain et ne cherche pas à en avoir. Sur le plan vampirique, c'est l'Archonte le plus craint de Paris et sa seule présence suffit souvent à interrompre une réunion d'Anarch.

Préoccupations actuelles

Continuer à rénover son château de famille, acquérir un Stradivarius, entamer une peinture tibétaine de 20m², servir d'ange exterminateur dans la croisade de Pierre Monin, pour le sport…