Paris Primogénat

De Paris by Night
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Qu'est-ce que le Primogène ?

Il est composé du plus ancien de chaque clan. C'est donc un conseil de six membres (les Gangrels s'en étant exclut) auquel s'ajoute dans certains cas les ambassadeurs Gargouilles, Giovanni et le Duc .

La pratique veut qu'il soit présidé par le Prince qui en fixe l'ordre du jour et arbitre les débats. Ceci résulte des temps révolutionnaires où les haines étaient tellement tenaces que l'arbitrage du Prince était indispensable afin de pouvoir instaurer un dialogue entre les Primogènes.

Cet usage s'est enraciné avec le temps, et Villon de médiateur et devenu l'autorité souveraine du conseil, disposant toujours du dernier mot.

En réalité

En fait, les choses en sont arrivées à un tel point qu'il devient quasiment impossible de contester publiquement les décisions du Prince. Seule l'unanimité des voix contre lui pourrait peut-être changer cet ordre des choses. Cependant, dans le contexte actuel cela paraît totalement illusoire. La Toréador est toujours de l'avis du Prince tandis que le Brujah et le Ventrue sont toujours en désaccord. A ces trois pôles antagonistes se greffent les avis fluctuants et contradictoires des Malkavian, Nosferatu et Tremere ( ce dernier étant toujours soucieux de se ranger à la majorité).

Ainsi le Primogènat est devenu un organe d'apparat, essentiellement honorifique qui ne sert qu'à maintenir la cohésion hypocrite de la famille parisienne. Les Primogènes en ont parfaitement conscience et ils ne cherchent plus depuis longtemps à peser par le biais du conseil dans les décisions politiques.

Pouvoir des membres

Un vampire devient en principe membre du Primogènat parce qu'il est le plus ancien et le plus influent de son clan. A Paris, aucun Mathusalem ne contrôle ces puissants, ils ont donc une totale liberté d'action. Mais leurs aspirations contradictoires et les factions de leurs clans respectifs qui contestent leur autorité personnelle, limitent sévèrement leur influence de Primogènes.

Aucun d'entre eux ne croient sérieusement pouvoir influencer la politique du Prince, grâce à ce titre. Mais ils contribuent eux même à nourrir cette illusion auprès des Vampires de Cour, afin de conserver leur ascendant sur ceux-çi. Comme il a été dit précédemment, les usages qui se sont établis en faveur du Prince, lui permettent de toujours imposer ses vues, du moment qu'une majorité des Primogènes ne s'y oppose pas, soit les Primogènes étant au nombre de six, qu'il n'est pas quatre voix contre lui.

Le Jeu Politique

Il suffit donc au Prince, connaissant les individualités de chacun, de les faire jouer à son avantage. D'une part, La Primogène Toréador, son "jouet", ira toujours dans son sens. D'autre part, quoiqu'il arrive, le Brujah et le Ventrue ne pourront jamais tenir la même position. C'est plus fort qu'eux, ils se haïssent et par orgueil, même si cela doit ruiner leur orientation politique personnelle, chacun ne se rangera jamais à l'avis de l'autre. Enfin, le Tremere, suivant les instructions de son clan, a pour seul souci de ne pas irriter le Prince, il ne s'oppose donc jamais à ses choix. Ainsi, grace à ses trois axes, la majorité contre Villon ne peut jamais être atteinte. De plus, le Nosferatu qui, officiellement, est en perpétuel désaccord avec le Prince, changerait subtilement de position, en cas de problème. Il a en effet passé une alliance secrète avec Villon, qui lui permet notamment d'avoir un pouvoir de décision plein et entier sur le monde souterrain. Le Primogène Nosferatu est ainsi, en quelque sorte, le "joker" du Prince. Cela lui a été très utile par le passé, alors que le Gangrel Génaht était encore au Primogénat. Il reste enfin la Comtesse Tatiana, Primogène Malkavian, qui, autonome de ce jeu de balance, est la seule à pouvoir se payer le luxe de réagir aux vues du Prince selon ses orientations personnelles. Mais étant justement la seule à pouvoir le faire, elle ne représente pas un danger pour lui.

Enfin comme leur titre l'indique, les ambassadeurs Gargouille, Ravnos et Giovanni, ne se rendent au Primogènat que pour être mis au courant des décisions qui impliquent leur clan respectifs ou les touche personnellement et ne disposent, même dans ce cas, que d’un rôle consultatif.

Conclusion

Villon aime à réunir cet ensemble bien policé qui contribue à renforcer le prestige du Louvre vis-à-vis des autres Cours Européennes. Dans ces conditions, le Primogènat n’est en réalité qu’un épouvantail politique. Les Primogènes respectent le protocole pour le statut que cela leur donne à la Cour. Mais il y’a aussi une autre raison à cela : La position des uns et des autres au Primogènat permet de mesurer quel rôle politique chacun tient.